Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AU FIL DE SOI

AU FIL DE SOI

Menu

GERER NOS EMOTIONS

Gérer ! un mot à la mode… Ça veut dire quoi ? gérer, gestion, gestionnaire, gérance, gérable… Le Robert nous dit « administrer les affaires d’un autre, administrer ses propres affaires,  = conduire, gouverner, diriger, régir, faire face à un problème, une difficulté, s’en occuper, organiser… » Ouah ! ça fait un peu militaire tout ça ! est-ce vraiment compatible avec nos émotions ?

 

Et les émotions, qu'est-ce que c'est? tristesse, crainte, peur, joie, amour, colère, vague à l’âme, distraction, effroi, fermeture, tendresse… bon, la liste n’est pas exhaustive et je pense qu’elle parle à tout le monde ! On pourrait écrire des kilomètres d’émotions ! D’ailleurs cela a été fait. Impalpables émotions mais tellement consistantes !

 

Ça vient d’où ce genre de truc qui nous tourne la tête, nous tord les boyaux, nous révulse, nous fait sortir les yeux de la tête ou les larmes des yeux, nous propulse en avant, nous fait soulever des montagnes, et aussi nous sentir bien, heureux de vivre… ? Et puis faut-il toujours essayer de comprendre pourquoi nous sommes perturbés ?

 

Il y en a qui ressentent tout ça dans le ventre (oh j’ai la colique ! peur), ou l’estomac (noué bien sûr ! stress), ou la gorge (j’ai les boules ! anxiété)… d’autres localisations sont possibles – douleurs dorsales (plein le dos ! stress et insécurité)  - mal de tête (ça me prend la tête ! trop d’informations) - épuisement général (à qui, à quoi doit-on rendre compte ?) – jambes coupées (peur) - respiration en apnée (peur) – démangeaisons (irritabilité, colère) – tremblements (anxiété) – rougeurs (émotivité) – gonflements (tristesse) – palpitations (amour, anxiété) – frilosité (manque d’amour), etc. Cela veut-il dire que nos émotions se manifestent aussi dans le corps ?

 

Parmi vous, certains diront : « non moi ça va bien, je maîtrise, je gère, je ne ressens rien de particulier » Alors bravo, ne lisez pas la suite si effectivement vous gérez tout cela de main de Maître… Mais peut-être n’osez-vous pas laisser s’exprimer cette partie de vous, par peur de paraître vulnérable, ou que cela fasse remonter des souvenirs pénibles ? peut-être vous êtes-vous construit un pare-feu bien solide? Soyons positifs, n'est-ce pas?

 

Les émotions sont le moteur de la vie. Même étymologie d’ailleurs : motion = mouvement. Sans émotions, sans ressenti, comment avancer dans la vie ? Toutes les émotions sont utiles, ne pas vouloir les ressentir est un manque certain de gouvernail (ne reste alors que la raison) et trop les ressentir nous déstabilise et peut aller dans certains cas jusqu’à nous paralyser… Alors comment faire pour « gérer » ou s’occuper de ses émotions ?

 

Notre personnalité est composée schématiquement de 3 niveaux : le niveau physique (notre corps avec ses organes et ses fonctionnements physiologiques), le niveau émotionnel et le niveau mental (notre capacité à raisonner, à comprendre). L’état de santé est dans l’idéal le résultat de ces 3 niveaux en parfait équilibre, un équilibre précaire et toujours en mouvement puisqu’il change en fonction d’une douleur physique, d’une perturbation émotionnelle ou d’une défaillance intellectuelle. Le déséquilibre intervient constamment, à chaque seconde, en fonction des événements ou de la situation extérieure – un changement de température et le corps se régule de lui-même pour s’adapter – une personne arrive dans notre entourage et tous les signaux émotionnels se mettent en branle pour que nous adaptions au mieux – un déménagement et il faudra de nouveau s’adapter au nouvel environnement…

 

Le mot-clé ici est s’adapter. Que veut dire s’adapter ? le Robert dit : « se mettre en harmonie avec les circonstances, s’acclimater, s’habituer ».

 

Moi j’aime bien cette définition d’harmonie et d’acclimatation, cela me va mieux que les stratégies militaires… en tous cas en ce qui concerne mes émotions !

 

Il s’agirait donc d’être en harmonie avec nos émotions. Comment ?

 

J’ai plusieurs solutions rapides et efficaces qui pourraient je pense vous intéresser.

 

1.      tout d’abord apprendre à retrouver instantanément un équilibre énergétique (donc sur les 3 plans). Pour cela il existe diverses techniques (je ne les connais pas toutes) mais je peux vous partager ce que j’ai expérimenté avec succès pour moi et pour les gens que j’aide :  une équilibration par tapotements manuels de points d’acupuncture (appelée EFT emotional freedom technics) : chiffrer votre émotion entre 1 et 10 (10 étant le maximum de malaise) puis tapoter à la pointe interne des sourcils 20 fois, puis à la pointe externe des sourcils, puis sous les yeux, puis sous le nez, puis au creux du menton, puis sous les clavicules, puis sous les seins, puis sous les aisselles, tout cela en pensant à votre émotion perturbatrice. Rechiffrer votre malaise qui doit logiquement avoir diminué, recommencez jusqu’à ce que votre malaise soit à 1 ou 0. Vous allez vous sentir très vite libéré. Une équilibration en kinésiologie peut aussi vous aider (mais là vous avez besoin de quelqu’un d’autre), réservez cette solution quand le problème est important et que vous n’arrivez pas à le solutionner vous-même. 

 

2.      une solution très efficace aussi et d’apprendre à élever votre niveau de conscience. Au niveau mental nous possédons tous un mental pragmatique, celui qui va nous aider à organiser nos journées, à comprendre le fonctionnement d’un appareil ou à apprendre une nouvelle donnée. Nous possédons également un mental « supérieur » qui nous permet de voir de plus haut, une sorte de capsule qui regarde la personnalité (corps – émotions – mental) fonctionner. Cette « capsule » a un lien direct avec notre Soi Supérieur (ou notre Âme si vous préférez), mais la plupart du temps nous n’en sommes pas conscients, occupés à faire mille choses ! En nous branchant sur cette partie consciemment, nous augmentons instantanément notre niveau de conscience et nos émotions n’ont déjà plus la même force. Nous ne les nions pas, nous les observons et nous nous désidentifions d’elles  peu à peu. Nous retrouvons alors une paix certaine.

Cette approche demandera parfois un certain temps d’apprentissage mais nous en tirons beaucoup de bienfaits et cela améliore beaucoup notre vie entière, dans ses multiples aspects, car nous voyons alors clairement des solutions à nos problèmes.

 

La « gestion » de nos émotions n’est donc en aucun cas du forcing, du contrôle, de l’effort ou une attention soutenue sur elles. Au contraire, elle demande un lâcher prise intelligent et une responsabilisation de soi-même à chaque instant.

 

Alors j’espère que vous n’aurez désormais plus peur de vos émotions et que vous apprendrez à les aimer et à vivre en harmonie avec elles car elles sont le moteur et le piment de votre vie créative…