Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AU FIL DE SOI

AU FIL DE SOI

Menu
LÂCHER PRISE PARCOURS ATTRACTION 23

LÂCHER PRISE PARCOURS ATTRACTION 23

LÂCHER PRISE PARCOURS ATTRACTION 23

LE LÂCHER PRISE

 

 

Guy Finley, un spécialiste du lâcher prise, écrit : « chaque jour : être décontracté, mais travailleur ; chaque moment : être détendu mais alerte. »

 

A certains de mes clients qui sont tendus et anxieux, je leur dis parfois de lâcher prise, et ils me répondent, « mais c'est tout à fait impossible, avec tous les problèmes que j'ai, ce serait du suicide ! ». Et donc je leur explique ce qu'est le vrai lâcher prise. Car il est nécessaire de s'entendre sur les mots.

 

D'abord il serait judicieux de dire ce qu'il n'est pas : lâcher prise ne veut pas dire :

  •  laisser tomber (c'est dangereux !)
  •  ne plus y penser (c'est souvent impossible !)
  •  changer complètement de voie de manière brutale (c'est hasardeux !)
  •  s'en « foutre » (c'est irresponsable !)
  •  nier les choses difficiles pour ne voir que le bleu du ciel (c'est enfantin !)
  • ...

 

Mais alors c'est quoi ?

 

  • Un changement de regard :

 

Lorsque je donnais des cours d'astrologie, je parlais de la pensée d'Edgar Cayce, un grand medium américain de XXème siècle. Il disait que notre monde était un monde de dualité, c'était bien ou c'était mal. Il n'y avait pas d'autre alternative pour la plupart des gens, ce qui expliquait le mal être de beaucoup. Cette perception duelle est en même temps la perception de chacun selon ses critères, ses valeurs, ses idées, ses ressentis, donc pas du tout réelle et complètement illusoire. « Ma réalité n'est pas la tienne et ce que je trouve mal n'est pas ce que tu trouves mal... ». Il proposait donc de voir la chose comme suit :  imaginez un triangle à 3 côtés : vous avez la base avec de chaque côté votre perception du mal à gauche, et votre perception du bien à droite, la ligne basique de votre réalité. Puis vous regardez la pointe du triangle en haut qui serait une 3ème perception, comme si vous étiez sur une hauteur et que vous regardiez votre conflit. Et là vous voyez les choses telles qu'elles, avec un petit regard amusé (parfois) sur ce que vous vivez. Ce 3ème regard, plus élevé, vous montre une 3ème porte, une distance, une solution, et vous permet de relativiser et de vous « détacher ». 

J'ai moi-même très souvent utilisé cette façon de voir les choses dans les moments où j'avais de gros soucis, et sans dételer, c'est-à-dire sans quitter les actions que je devais mener pour m'en sortir, je faisais les choses avec détachement. J'étais plus paisible, je dormais bien, je gardais mon énergie et je continuais à rire ... On m'a alors souvent fait cette réflexion  : « Avec ce que tu vis, tu a l'air en pleine forme, comment fais-tu pour être si forte? A ta place, il y a longtemps que je me serai écroulé(e)... »

 

« Tout comme on peut voir plus loin sous un ciel serein, la compréhension fleurit dans le calme de l'esprit » Guy Finley

 

  • L'acceptation du changement :

 

NNous voulons tous le bonheur, certains courent après lui. Mais si nous y réfléchissons bien, c'est la permanence des choses que nous recherchons... Nous avons si peur du lendemain !

« Quand j'aurai une maison, je pourrai créer la permanence... »

« Quand je serai en couple, je pourrai créer la permanence... »

« Quand j'aurai de l'argent, je pourrai créer la permanence... »

 

Mais mes amis, la Vie même est impermanence, changement et mouvement perpétuel ... Alors pourquoi perdre son temps à vouloir arrêter le temps?

 

Et si nous acceptions profondément cette impermanence, ces situations qui nous « obligent » à bouger, à changer, à devenir... ?

 

Ce serait tellement plus simple n'est-ce pas ?

 

Georges Gurdjieff disait « Celui qui a réussi à se débarrasser de la hantise du lendemain a une chance de réaliser ce pourquoi il existe »

 

ACCEPTER permet de débloquer l'énergie, de laisser passer les sentiments et émotions négatives qui nous font mal, de libérer les tensions et les pressions que nous maintenons... Pourquoi s'en priver ?

Lorsque le ciel est nuageux, ma plus grande joie est de regarder les nuages passer devant le soleil  et de voir réapparaître les rayons chaleureux juste après... Jour après jour je m'applique à faire de même avec mes pensées négatives, car lorsqu'elles sont passées, ma joie intérieure refait surface...

 

  • Permettre :

 

Accepter et changer son regard sur les choses permet à l'imprévu de venir nous surprendre... Combien de gens après avoir lâché prise, ont reçu plus que ce qu'ils avaient demandé ! L'Univers nous fait des cadeaux tellement extraordinaires !

Pour ma part je demande toujours d'avoir de bonnes surprises dans la vie, et j'en ai, je vous l'assure !

 

Et si vous n'y arrivez toujours pas, un petit conseil : en cas de pensées négatives persistantes, changez de position, levez-vous, passez l'aspirateur, allez chercher du pain, allez au cinéma, promenez le chien, allez danser, allez voir un coucher de soleil à 100 km, comme ça, pour rien, pour le fun !

Le fait de bouger le corps et de changer d'horizon, vous ouvrira le vôtre, à coup sûr ! Et tout cela en vous attendant à de belles surprises... Sans les attendre !!!

 

  •  Séparer les choses :

Dans les affaires juridiques par exemple, lâcher prise c'est laisser les hommes de loi ou les organismes s'occuper du problème car c'est nécessaire, et lâcher l'affect, pardonner. C'est-à-dire séparer les choses pour ne plus que ça vous envahisse et que ça vous bloque.

 

  • Et pour aller plus loin, je vous laisse à cet instant de méditation :

 

« Tant que quelque chose en ce monde vous tient à coeur, votre liberté n'est qu'un mot. Vous êtes comme un oiseau tenu en laisse : votre envol se trouve limité. » François Fénelon